Dormir au bureau
Catégorie(s) :

Ouvrir les yeux lorsque le réveil affiche 6:30 alors qu’il était prévu qu’il sonne à 7:00, se lever du bon pied, en pleine forme et de bonne humeur avec cette conviction que la journée va être excellente… Pourquoi ça ne m’arrive pas plus souvent ? Et vous ça vous arrive tous les jours ?

Je profite de la 19e journée nationale du sommeil, pour aborder un sujet qui reste encore tabou dans notre société: le manque de sommeil.

[/vc_column_text]

Dormir, une fonction essentielle !

Le sommeil est une fonction essentielle à notre métabolisme, au même titre que se nourrir ou faire de l’exercice. Pendant que nous sommes dans les bras de Morphée, notre corps travaille ! En effet, celui-ci répare nos cellules et renforce nos connexions neuronales en enregistrant et en organisant toutes les nouvelles choses que nous avons vécues dans la journée pour mieux nous aider à affronter le lendemain.

Eh oui, ce n’est pas pour rien que nous dormons pendant 1/3 de notre vie : une bonne nuit de sommeil aide à maintenir un bon niveau de santé physique et morale.

A contrario, lorsque l’on manque de sommeil pendant trop longtemps, ou que l’on accumule trop de périodes successives de privation, les conséquences sur notre santé et notre psychique sont rarement bénéfiques : problèmes d’attention, perte de mémoire, difficultés à retenir les nouvelles informations, somnolence…

lionne qui dort

Pas toujours facile de « bien » dormir.

Il existe de nombreux facteurs qui peuvent perturber notre sommeil et affecter sa qualité réparatrice. Il s’agit d’un problème de santé publique à prendre tout à fait au sérieux :

L’insomnie par exemple, est une pathologie qui affecte 30 à 45% de la population adulte et elle expose beaucoup plus les personnes qui en souffrent à l’anxiété et à la dépression. Ces personnes sont également 7 fois plus exposées que les autres à des accidents conduisant à des blessures sérieuses ou mortelles. Pour couronner le tout, l’insomnie, si elle n’est pas traitée à long terme, peut affecter très sérieusement l’employabilité et la vie sociale.

Autre affection, l’apnée du sommeil toucherait en France 4% de la population et 2 fois plus les hommes que les femmes. Il peut entraîner des maladies cardiaques ou des démences vasculaires.

Pour compléter le tableau, obésité, diabète, déficit immunitaire et même certains cancers (du sein notamment) sont aussi associés à une mauvaise qualité ou au manque de sommeil à long terme. Certaines études tendent même à démontrer que le manque de sommeil accélère le vieillissement des cellules… bref, que de réjouissances !

manque de sommeil
  • 46% des personnes souffrant de troubles réguliers du sommeil avouent faire fréquemment des erreurs ou avoir recours à des arrêts de travail pour pallier le problème.

Faire tomber un tabou

Non, le sommeil n’est pas un truc de fainéants, c’est un peu plus compliqué que ça. Par contre, il est certain qu’il affecte l’efficacité et le bien-être des personnes dans l’ensemble de leur vie.

Au niveau professionnel, le manque de sommeil impacte directement la qualité de notre travail : notre humeur change et notre capacité à coopérer ou à réagir rapidement physiquement ou intellectuellement se dégrade.

Selon la World Sleep Society, 46% des personnes souffrant de troubles réguliers du sommeil avouent faire fréquemment des erreurs ou avoir recours à des arrêts de travail pour pallier le problème. Toujours selon la World Sleep Society, le manque de sommeil coûterait 441 milliards de dollars au niveau mondial !

En en plus d’un poids économique non négligeable, les dangers pouvant en découler sont nombreux et à prendre très au sérieux. La plupart des problèmes de sommeil peuvent être prévenus ou traités et pourtant, seulement 1/3 des personnes qui en souffrent font appel à des professionnels de santé. Les cas les plus graves sont traités par le biais d’une thérapie médicamenteuse ou comportementale et cognitive.

sommeil_passer_le_mot

Passer le mot

Pour les entreprises déjà conscientes du problème, une salle de repos aménagée est la solution la plus fréquemment proposée. Il existe également des solutions innovantes comme ces capsules de sieste créée par Adil Achibane, interviewé ici, qui permettent aux personnes de s’isoler complètement et de se reposer au calme (une petite sieste de 20 à 45 minutes maximum en milieu de journée est réparatrice).

Si rien n’existe au sein de votre entreprise, où que votre phase de développement ne vous permet pas un investissement conséquent sur le sujet, vous pouvez toujours sonder l’ensemble des équipes de manière anonyme pour connaître leurs habitudes de sommeil. Voici quelques exemples de questions à poser :

  • Allez-vous au lit à une heure régulière ou cela dépend des jours ?
  • Dormez-vous 7 à 8 heures par nuit comme le préconisent les spécialistes du sommeil ?
  • Arrivez-vous à dormir sans interruption ou rencontrez-vous des difficultés à dormir d’une traite ?
  • Qu’est-ce qui vous réveille la nuit ?
  • Ressentez-vous parfois de la fatigue dans l’après-midi ?

À l’issue de ce sondage, pourquoi ne pas proposer une petite campagne de prévention contre les risques liés au manque de sommeil suivie d’une introduction aux bonnes habitudes. À défaut de pouvoir proposer une solution au sein de votre lieu de travail, vous pouvez déjà informer sur les risques et donner des petites astuces à essayer chez soi.

À vous d’être créatif : vous pouvez même le faire sous la forme de petits défis hebdomadaires.

Quelques astuces pour bien dormir :

  • Respecter son horloge interne en allant se coucher et en se réveillant tous les jours aux mêmes heures. Le soir, n’oubliez pas que le premier cycle de sommeil est le plus réparateur !
  • Manger léger, ne pas boire d’alcool, ne pas fumer, tout simplement pour ne pas être dérangé par la digestion, s’exciter, avoir soif, ou vous réveiller pour aller aux toilettes.
  • Dormir dans une pièce relativement fraîche, entre 15 et 19°C.
  • Faire des exercices physiques, c’est bon pour le corps et pour se fatiguer sainement.
  • Éviter la caféine au moins 6 heures avant d’aller au lit. Quant à la vitamine C, faisons tomber le mythe tout de suite : elle n’empêche absolument pas de dormir, vous pouvez donc consommer vos oranges et vos kiwis à toute heure.
  • Se payer un bon matelas : vous allez y passer du temps alors faites des économies sur autre chose !
  • Réserver le lit au sommeil et au sexe et ne pas l’utiliser comme bureau annexe ou lieu de récréation.
  • Dernier point, peut-être le plus dur pour beaucoup d’entre nous : lâcher nos écrans !

Et vous, comment dormez-vous ?

Avez-vous des troubles du sommeil ou du mal à vous endormir ?

Afficher les résultats

Chargement... ... Chargement... ...

Pour conclure

J’espère avoir passé le mot à ma façon. Les troubles du sommeil nous concernent tous et ils sont parfois difficiles à gérer, pour soi comme pour autrui. L’important est d’avoir conscience des conséquences qu’ils peuvent engendrer et surtout de savoir comment les prévenir. Je vous souhaite une bonne journée du sommeil !

Sur ce, moi je vais… 💤

photo loic
Bouton Linkedin
Loïc MASSELIER

Co-fondateur de Quokkapi, entrepreneur dans l’âme et geek à mes heures, je m’intéresse tout particulièrement aux organisations humaines, aux cultures et à leur histoire. Je suis convaincu que le bien-être au travail n’est pas un vain mot et qu’il est urgent de nous réinventer. C’est pourquoi j’ai décidé d’agir à ma façon en vous proposant des contenus pour vous inspirer et vous aider à prendre des initiatives.

[/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire