CHO où est Charlie
Catégorie(s) :

Comme dans les livres « Où est Charlie ?« , vous allez devoir trouver votre Chief Happiness Officer parmi de nombreux candidats potentiels. Encore faut-il savoir les compétences et les qualités recherchées et comment recruter cette perle rare ? Est-il préférable de le chercher en interne ou en externe ?

[/vc_column_text]

Un Chief Happiness Officer oui mais pour quels besoins ?

Bravo, vous avez pris la décision de recruter un Chief Happiness Officer pour votre entreprise !

Avant de vous attaquer concrètement au recrutement, il est indispensable de réfléchir en amont aux besoins précis nécessitant l’arrivée d’un CHO, et surtout très important, avec toutes les parties prenantes. En effet, le service auquel sera rattaché votre CHO peut avoir un impact important sur le rôle et les fonctions qui lui seront attribués. Ce lien est encore plus fort lorsque le responsable du service en question est impliqué tout au long de la phase de recrutement.

Vous devez vous poser trois questions pour identifier clairement vos besoins :

Pourquoi cette personne est très importante pour la réussite de l’entreprise ?

Que doit-elle apporter par sa présence et ses actions ?

Quels sont les moyens mis à sa disposition pour réussir sa mission ?

Apporter de manière collective des réponses à ces questions mettra en lumière les réels besoins et le profil idéal pour votre entreprise. Il est d’ailleurs bon de se les rappeler au moment du choix du candidat.

« Mettez du cœur et du sens dans la rédaction de la fiche de poste et surtout soyez le plus clair et honnête possible. »

La fiche de poste : une étape à ne pas négliger

La fiche de poste est aussi importante pour vous que pour les candidats. Elle permet de donner une vision claire du poste et du profil recherché au sein de votre entreprise. Les offres d’emploi en tant que CHO sont parfois très différentes d’une entreprise à une autre.

Après avoir expliqué pourquoi votre société est géniale et à quel point votre équipe est formidable, vous allez commencer par énumérer, avec plus ou moins d’humour et de poésie, les qualités humaines et les compétences de votre CHO idéal.

Ensuite, vous listez les tâches principales que vous souhaitez lui confier. « Principales » on vous dit ! Ça ne sert à rien de faire une liste de supermarché, on le sait déjà, le CHO est multi-tâches. La cerise sur le gâteau serait d’indiquer le pourcentage de charges de chacune des tâches.

Enfin pour la forme, mettez du cœur et du sens dans la rédaction de la fiche de poste et surtout soyez le plus clair et honnête possible. Les offres d’emploi pour ce poste se multiplient sur LinkedIn et ont bondi de 967 % entre 2014 et 2016, et de 15 % supplémentaire en 2017 selon le site de recrutement qapa.fr. Alors oui, vous devez bien sûr vous différencier mais veillez à donner envie sans trop enjoliver la réalité.

En appliquant tous ces bons conseils, vous maximiserez vos chances de recevoir des candidatures de qualité et donc de trouver votre licorne arc-en-ciel !

que_fait_charlie

Les qualités et compétences de Charlie

Pour ce rôle fédérateur, vous cherchez une personne dynamique et positive, avec une empathie et une bonne humeur naturelle. Hyper-sociable, curieuse et communicative, elle est à l’aise dans toutes les situations, aussi bien avec les équipes que sur les réseaux sociaux et les médias. Votre CHO sera l’image de votre entreprise en interne comme en externe.

Cette réincarnation de Shiva est une organisatrice hors pair qui devra jongler entre les responsabilités que vous allez lui confier, la multitude d’acteurs avec lesquels elle va interagir sans oublier bien sûr la fameuse liste de tâches très variées que vous allez lui dévoiler une fois l’embauche validée. Ces tâches couvrent des domaines aussi différents que la communication et les ressources humaines, l’événementiel, l’ergonomie des bureaux, et encore bien d’autres actions permettant d’améliorer la Qualité de Vie au Travail (QVT).

On pourrait encore citer la créativité, la diplomatie, la ténacité et la générosité. Vous devez trouver un(e) visionnaire. Il vous faudra pour ça détecter sa qualité d’écoute et de synthèse, ainsi que sa capacité à porter et partager la vision collective de l’entreprise.

Peut-être le plus important pour finir, et même si ça paraît évident, le Chief Happiness Officer aime fondamentalement les gens. Quels que soient son expérience, son nom ou le type d’entreprise dans laquelle il évolue, c’est le maillon humain central de l’entreprise qui arrive à faire cohabiter les attentes de performance de la Direction et les actions et investissements nécessaires pour impacter durablement le bien-être des salariés.

« Le Chief Happiness Officer aime fondamentalement les gens ! »

Faut-il privilégier un profil interne à un profil externe ?

Lorsque vous êtes satisfait(e) de la fiche de poste, vous pouvez la diffuser en interne comme en externe. Un avantage déterminant en interne, c’est la connaissance de l’entreprise, de sa culture et de son organisation. Privilégiez donc le recrutement en interne pour trouver votre CHO parmi les salariés de l’entreprise. Autre avantage, vous diminuez le coût de son recrutement et le temps nécessaire pour qu’il soit opérationnel. De plus pour le salarié, cela peut donner davantage de sens à son engagement en interne qui sera vécu comme une reconnaissance. Vous rendez un salarié plus heureux et la personne idéale pour porter les valeurs de l’entreprise.

Tout dépend de la situation interne et des compétences et envies des salariés pour mener les missions du CHO. C’est un poste exigeant qui demande de nombreuses qualités et compétences. Tout le monde ne peut pas s’improviser CHO !

Vous devrez faire alors appel à un recrutement externe ou l’alternative innovante du « CHO As a Service ». Le développement de ces sujets fera l’objet d’un prochain article.

Alors qu’en pensez-vous ? Vous vous sentez prêt(e) pour recruter votre Charlie ?!

Laissez-moi des commentaires si cet article vous a aidé à y voir plus clair !

A propos de l'auteur(e)

photo de l'auteur
Bouton Linkedin
Laurent CHASTAGNER

Je suis un entrepreneur passionné par les richesses humaines et déterminé à lutter contre le mal-être en entreprise. Co-fondateur de Quokkapi, j’ai décidé de m’investir à 200% pour démocratiser le bien-être au travail.  Je souhaite apporter ma contribution afin de vous aider à mieux comprendre ce changement déterminant et vous inciter à faire les premiers pas vers une entreprise bienveillante et plus performante… oui, c’est possible ! 

[/vc_column][/vc_row]
Tags :

Commentaires

2 Commentaires

  • Cet article pose bien les bases pour la recherche d’un CHO et décrit surtout parfaitement bien le profil que doit avoir un bon CHO pour réussir sa mission première: Favoriser l’épanouissement et le bien-être des collaborateurs. La cerise sur le gâteau pour moi en lisant cet article c’est qu’il me ressemble et qu’il m’encourage dans cette voie. Merci Laurent

Laisser un commentaire